Une réforme territoriale pour moderniser la République

Aujourd’hui, notre organisation territoriale est complexe. Nos concitoyens demandent que l’action publique soit compréhensible et efficace. La réforme territoriale fera entrer l’architecture territoriale de la France dans l’ère du 21ème siècle.

Les députés ont adopté, le 23 juillet, le premier volet de cette réforme. Ils proposent une nouvelle carte de France, qui pourrait encore évoluer lors de la suite du débat parlementaire. Le nombre de régions en métropole passerait de 22 à 13.

La nouvelle carte régionale entrera en vigueur au 1er janvier 2016 et sera accompagnée d’une simplification et d’une clarification des compétences. Pour faire face aux enjeux et mutations socio-économiques d’aujourd’hui et préparer l’avenir de nos territoires, les futures régions seront chargées du développement économique, de la formation professionnelle, de la mobilité, de l’aménagement du territoire et de la transition énergétique.

Outre la création de grandes régions à taille européenne, cette réforme permettra de consolider le bloc communes/intercommunalités, celui de la vraie proximité avec les citoyens.

De plus en rendant aux nouvelles collectivités l’autonomie financière que Nicolas Sarkozy leur avait enlevée en 2010, elle permettra aux élus locaux de demain de décider efficacement de l’avenir de nos territoires.

Espérée depuis des années, la réunification de la Normandie verra enfin le jour. La nouvelle région normande sera plus compétitive en matière d’économie, d’emploi et de services publics. Elle pourra faire entendre sa voix en France et en Europe, mettre en valeur sa façade maritime, son tissu industriel, sa ruralité innovante et le rayonnement de son secteur agro-alimentaire.

Il appartient aux élus normands de dépasser les intérêts personnels, les querelles politiciennes ou autres postures électoralistes afin de construire un avenir équilibré pour les habitants de la Normandie. Les structures administratives permettant de gérer le territoire devront être réparties à l’intérieur de celui-ci avec le souci de l’équité et de l’efficacité. Enfin il faudra veiller à ce qu’aucune partie de la Normandie ne soit isolée, tous les habitants de la nouvelle région devront bénéficier des mêmes services publics de qualité.

Grâce à cette réforme, demain, nos collectivités auront les moyens de porter des politiques ambitieuses pour l’attractivité de nos territoires.

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!