Session du 3-5 février 2021 – Intervention de B. HAVARD sur les collèges

M. le P., CC Je ne reprendrai pas la totalité des propos que j’ai tenu l’année dernière sur ce sujet que je pourrais résumer ainsi : 1. Nous apprécions le plan pluri annuel d’investissement pour les collèges porté à 73 M€. Cette somme est importante. Elle n’a rien d’exceptionnel si on se compare aux autres départements français. En € par habitant, d’après les chiffres de la Direction Générale des Collectivités Locales, notre département, avec 40 € par habitant se situe derrière 80 autres. Il fait beaucoup moins que d’autres comme les côtes d’Armor qui y consacre 100 € ou tout autre département normand. 2. Nous pensons toujours que la tarification unique de la restauration scolaire est une bonne chose qui serait socialement améliorée si elle s’adossait à un barème prenant en compte le quotient familial des familles, 3. Nous validons vos choix sur le développement du numérique éducatif, 4. Nous restons opposés à la subvention que vous proposez dans le cadre de la loi Falloux pour l’investissement dans les établissements privés, Concernant l’aide à la scolarité, je veux redire combien était judicieux votre choix d’augmenter de 50% les bourses scolaires départementales et d’anticiper leur versement au mois de décembre. Cela a été utile pour bien des familles. A ce sujet, comme je l’ai dit en commission, et bien que je sache avec quelle l’énergie les services s’investissent sur cette question, je souhaite que tout soit fait afin de lutter contre le non recours à ces aides. Nous connaissons toutes et tous des familles qui ne font pas la démarche et se voient privées des moyens d’offrir à leurs enfants un repas de qualité. L’année scolaire n’est pas terminée et le contexte dans lequel elle va s’achever pour les collégiennes et collégiens est encore très incertain. Lors du premier confinement, un nombre de décrocheurs trop important a été relevé dans tous les secteurs. Nous avons mis à disposition des moyens numériques auprès des élèves qui n’en disposaient pas chez eux. Le problème rencontré également est celui de ne pas disposer de connexion pour pouvoir suivre correctement les cours à distance. Ne pourrions-nous pas, en prenant des précautions bien sûr, aider certaines familles afin que le ou la collégienne de ces foyers dispose d’une connexion ? J’en viens à un sujet qui fait moins consensus entre nous, celui de la carte scolaire. Nous ne referons pas aujourd’hui le débat sur le sujet des fermetures d’établissements que vous avez décidés ces dernières années. Mais si l’on se penche sur l’évolution des effectifs des collèges du sud de l’agglomération caennaise, le constat est évident. Les tensions sur Bretteville sur Laize, Ifs, Evrecy, Verson, Saint-Martin de Fontenay et Mondeville en font des collèges pleins comme des œufs et les contraintes qu’ils vivent en raison de la crise sanitaire renforcent les difficultés liées au sur effectif. Nous l’avons abordé avec mon collègue Eric VEVE en commission, il est urgent de se pencher sur cette question pour offrir à ces élèves des conditions plus favorables. Bien sûr, je réitère ma demande de mise en place d’une commission ouverte pour mener à bien ce travail de réflexion et aboutir à une solution partagée. De même, il est un sujet sur lequel le département s’honorerait de faire plus qu’il ne fait aujourd’hui. J’ai bien noté les travaux programmés d’isolation, de ventilation double-flux, de remplacements de menuiseries. J’aimerais attirer votre attention sur un sujet que j’ai abordé à de nombreuses reprises en commission en prenant l’exemple du collège Gisèle GUILLEMOT situé à Mondeville. Vous-même, Monsieur le P., lors de son inauguration aviez reconnu que ce collège fonctionnel, moderne et parfaitement adapté aux enseignements actuels était, pour vous citer « un peu minéral ». C’est un constat évident. Les façades semblaient moins sombres sur les visuels du projet. Fort heureusement, l’excellent partenariat entre des classes CHAPP de l’établissement et le festival PALMA a permis avec l’intervention de l’artiste EL TONO d’allumer une des façades du collège par la réalisation d’une fresque colorés et rythmée.. Par ailleurs, la cour en bitume noir ajoute à cette minéralité constatée. J’ai proposé à plusieurs reprises de réfléchir à une végétalisation de ce collège, pourquoi pas également à une débitumation afin de réduire l’effet d’ilot de chaleur provoqué en période de canicule, événements qui, en raison des prévisions de réchauffement climatique ne manqueront pas de se multiplier. Des solutions existent et je souhaiterais qu’au-delà des travaux que vous avez énoncés dans ce rapport, il soit étudié pour tous les collèges la possibilité de réduire les surfaces extérieures bitumées ou bétonnées et de végétaliser les espaces extérieurs de nos collèges. Comme chaque année, nous voterons la quasi-totalité des propositions de votre rapport. L’enveloppe prévue pour l’investissement dans les collèges pourrait être plus conséquente. Nous vous invitons à l’orienter plus encore en considération de la nécessaire prise en compte de la transition écologique. Les annonces récentes sur le réchauffement climatique, si elles ont un impact moins fort sur notre région, n’en sont pas moins à prendre en compte. De même, nous en appelons à une réflexion partagée sur la carte scolaire pour répondre aux difficultés rencontrées sur certains secteurs. Je vous remercie.

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!