Session du 3-5 février 2021 – Intervention de B. HAVARD sur la culture

M. le P., CC. Quelques mots sur ce dossier important présenté à la dernière commission ESCC. Le secteur culturel est en grande difficulté de manière très différenciée selon qu’il s’agit de structures subventionnées ou non. Les inquiétudes pour les compagnies, les intermittents sont nombreuses et l’on peut craindre pour la spécificité culturelle française. De même, nombreux sont les Calvadosiennes et Calvadosiens qui sont en manque de spectacles vivants, de films au cinémas ou de visites au musée. Pour ma part, si je sais combien les mesures sanitaires sont des moyens de ralentir la progression du virus COVID-19, je n’ai pas compris qu’il ne soit pas permis de rouvrir les salles de spectacle et les cinémas qui avaient pris les mesures nécessaires alors qu’il est permis de se rendre dans les églises. Vous parlez à juste titre dans le rapport du rôle important que joue le secteur culturel en terme de cohésion sociale et de rayonnement, j’y ajouterais la nourriture intellectuelle indispensable à l’équilibre de chacun. N’oublions pas non plus l’impact économique puisque l’industrie culturelle en France représente un pourcentage du PIB plus important que celui de l’industrie automobile. Ce secteur qui fut un des premiers confinés et qui sera sans doute un des derniers à reprendre vie aura besoin du soutien de tous les niveaux pour se remettre de cet épisode catastrophique. Vous avez joué votre rôle en accordant un soutien financier de 250 k€ aux structures culturelles en difficultés en fonction de critères. Ce fonds n’a pas été utilisé dans sa totalité et 100 k€ restaient disponibles après l’échéance du dispositif. Ce qui revient du terrain, c’est que les difficultés sont en décalage avec les épisodes de confinement. L’espérance d’une reprise de l’activité culturelle en respectant les gestes barrière laissait entrevoir la possibilité de reprendre l’activité. Cela n’a pas été le cas. Il est à craindre que les nombreux reports ou annulations de spectacles occasionnent un effet d’entonnoir dans les programmations qui bloqueront la diffusion de nouvelles créations par exemple. Ainsi, je pense qu’il serait bien d’amorcer un nouveau plan de secours pour venir directement en aide aux compagnies qui sont en difficultés. Nous pourrions également aider les lieux de diffusion à généraliser le principe déjà à l’œuvre dans certains d’entre eux qui consiste pour les spectacles annulés ou reportés à payer les frais de cession prévus pour ces spectacles annulés ou reportés tout en prévoyant de les payer à nouveau si le spectacle est repris dans une programmation future. C’est le moyen de maintenir en vie les compagnies de notre département. Cela serait un complément salvateur à l’accompagnement que vous maintenez par le biais du Marchepied. Nous saluons bien sûr l’aide apportée aux cinémas indépendants dans le cadre du troisième plan de relance et l’augmentation de l’enveloppe pour le patrimoine. Cet effort pour la culture ne place malgré tout pas notre département dans les plus engagés pour la culture puisque, si l’on s’en tient au classement publié par la DGCL, notre département ne dépensait en 2019 que 9 € par habitant quand d’autres y consacrent 5 fois plus. Dans ce classement, le département se situe en bas de peloton. Seulement 10 départements en France sont en-dessous de ce seuil. Nous avons donc une marge de progression. Pour ce qui est du rapport en lui-même, nous en approuvons bon nombre de propositions. La préservation et la valorisation du patrimoine qui consomment plus de la moitié des crédits est une politique importante du département que nous approuvons. Les opérations effectuées par le service archéologique sont passionnantes et méritent en effet d’être montrées et expliquées aux Calvadosiens pour leur permettre de mieux appréhender l’histoire de notre territoire. D’une manière générale, toutes les actions de médiations sont à développer dans tous les domaines. Concernant le développement culturel des territoires, nous notons l’augmentation de 50% de l’enveloppe consacrée au musée de la tapisserie de Bayeux liée à l’augmentation importante du coût du projet. Nous saluons la labellisation « Bibliothèques numériques de référence » de la bibliothèque du Calvados. Le projet du château de Bénouville peu développé par Sylvie Jacq aujourd’hui pourra être l’occasion d’ouvrir plus ce magnifique château et d’y accueillir des manifestations culturelles de qualité. Vous faites état ensuite de l’avancement des contrats de développement culturels territoriaux. Comme toujours, vous nous présentez les aspects positifs de votre action et c’est bien normal. Notons que la professionnalisation avance plus vite dans les territoires dont on savait leur capacité à investir dans la culture. Vous vous fixiez l’année dernière l’objectif de finaliser les contrats avec la totalité des territoires, il reste quelques mois pour y parvenir alors que des « résistances » ou des freins existent toujours à Lisieux Normandie ou Val es Dunes entre autres. Je constate que le service culture départemental continue à apporter son expérience et son expertise pour co-construire les saisons et vous savez combien je suis convaincu de l’indispensable apport de notre service pour garantir la qualité des programmations. Malheureusement la saison actuelle est en arrêt en raison de la Covid. J’en termine avec l’offre d’éducation artistique. J’insistais l’année dernière sur l’effort à faire en faveur des écoles d’enseignement artistique qui mettent en place des animations en faveur des scolaires. Je note que vous y faites référence en tant que préoccupation partagée avec les territoires d’élargir les publics des établissements notamment par des actions en milieu scolaire. Je ne peux qu’y souscrire. Pour conclure par un élément positif, je vous invite à vous connecter à la chaine Youtube de la Renaissance le 12 février prochain pour assister au concert de Sylvain RIFFLET, saxophoniste de talent qui va nous faire revivre des standards de Stan Getz. Je vous remercie.

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!