Session du 24 juin 2019 – Intervention de Edith HEUZE sur Compte administratif 2018

Monsieur le Président,

Chers collègues,

Depuis le renouvellement départemental en 2015, notre groupe a choisi de s’exprimer dans le cadre d’une opposition constructive en étant force de propositions dans l’analyse des budgets qui se sont succédés.

Le constat que nous pouvons faire dans cette deuxième partie de mandat c’est que nos propositions ne sont pas retenues.

Les années passent et d’un BP porteur d’une prévision empreinte de catastrophisme, nous passons à un CA qui décrit  une santé financière loin du marasme annoncé.

En ce mois de juin 2019, notre santé financière serait retrouvée ! Cet effet de balancier constant de BP à CA peut néanmoins nous  interroger ?

Nous aurions pu nous réjouir ensemble des chiffres prévisibles au débat d’orientations budgétaires de fin d’année 2018 alors que le Budget primitif de début d’année nous paraît marqué par un manque d’ambition confirmé par les résultats de ce Compte administratif.

Les 5 M€ supplémentaires proposés dans notre amendement qui portaient la prévision DMTO à 115M€ confortent une mesure plus que raisonnable par rapport à l’encaissement exceptionnel à hauteur de 122,6 M€, une marge de plus de 7 M€ tout de même ! L’augmentation de 1,1% des recettes de fonctionnement montrerait un point de crête atteint par les DMTO ce qui est vraisemblable certes, mais la prévision du DOB était déjà de 120 M€.

Par ailleurs, le compte administratif affiche une quasi stabilité de la DGF à 91,4 M€ enregistrant une augmentation de 0,2%.

Malgré l’action sociale qui représente 72% des dépenses, on constate au CA une légère  augmentation de 0,3% concernant les dépenses de fonctionnement qui respecte  bien en deçà les 1,2% imposés.

Également, la dépense  exceptionnelle liée à l’accompagnement des MNA qui vient en déduction de l’évolution des dépenses réelles est à noter ainsi que le contexte économique plus favorable qui  explique la baisse de 0,7% de la charge brute des 3 AIS,  pour la 1 ère fois depuis dix ans.

L’excédent global de clôture à hauteur de 17,5M€ avant la déduction des restes à réaliser et le montant de fonds libres de 6,3 M€ nous ramènent sensiblement à la situation de 2017.

Concernant la dette, vous avez fait le choix de privilégier l’autofinancement en portant un désendettement à hauteur de 26,5M€ en investissement et en contractant parallèlement un emprunt de 10 M€.

Pour notre part, nous aurions fait le choix d’investir plus, comme nous l’avions proposé dans nos amendements.

En nous reportant aux comparaisons interdépartementales sur le site officiel de la DGCL nous voyons que des marges de progrès existent notamment pour les dépenses totales d’aides sociales, pour les collèges  et  en matière  de dépenses de voirie où le Calvados est mal placé en Fonctionnement et en Investissement.

Nous voterons donc contre ce compte administratif dans la droite ligne de notre position au BP de début d’année  lors duquel  nos amendements ont été ignorés et en maintenant notre avis sur un manque d’ambition.

En ce qui concerne le Budget supplémentaire 2019 qui propose 6,3M€ disponibles, nous émettrons une vote d’abstention sur une DM1 non significative  qui  apporte un correctif du BP par des ajustements sur des dossiers votés en commission permanente mais qui ne vont pas assez loin de notre point de vue.

Enfin, nous tenons à souligner le travail important effectué par les services qui permet les comparaisons dans le temps grâce aux graphiques de différents indicateurs budgétaires qui facilitent  la compréhension.

Pour le groupe socialiste,

Edith HEUZÉ

 

 

 

 

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!