session du 20 juin 2016 – intervention d’Edith GUILLOT sur le compte administratif 2015

Monsieur le Président,

Cher(e)s collègues,

La lecture attentive du résultat du CA 2015 me fait opiner de la tête tout au long de vos remarques Monsieur le Président, avec l’impression de retrouver en grande partie notre analyse lors du BP 2016 en Février dernier.

Comme vous, nous faisions le constat des difficultés bien réelles que rencontraient les collectivités locales : la baisse de DGF, l’augmentation des aides sociales, la baisse de l’épargne brute, la diminution des investissements …

Egalement, nous vous faisions part de notre questionnement sur la difficulté d’apprécier une situation de BP à BP et je dois dire qu’aujourd’hui nous ne pouvons qu’adhérer à votre réflexion « le  CA est bien le seul document approprié pour une analyse comparative et sérieuse ». Décidemment, les chiffres sont têtus, l’horizon s’éclaircit et sans doute la force du vent a réussi à éloigner l’accumulation des nuages noirs annoncés !

Ce CA vient donc conforter notre analyse et nous étions bien en droit de penser au regard des éléments communiqués que le budget de fonctionnement dégagerait  un très bon excédent, le meilleur depuis 10 ans et  nous  ne pouvons  que nous en féliciter !

35.6 Millions d’euros même ramenés à 22 Millions d’euros de fonds disponibles, voilà qui ferait bien des envieux !

Le taux d’exécution des Recettes pour 2015 frise les 100%, celui des dépenses 95 %, le panier fiscal enregistre +1.77% !

Avec un taux d’épargne brute passant de 10.2 % à 10 % et un délai d’endettement de 5 à 5.2. Vraiment, de quoi nous plaindrions- nous ?

Si l’on ajoute le fort rebond attendu des DMTO au dernier trimestre 2015 + 23 % pour le Calvados soit +9.5 ME par rapport au dernier trimestre 2014, l’embellie annoncée est bien là, réjouissons-nous ensemble de ses résultats au-delà des clivages politiques : pour notre collectivité, pour notre territoire et pour ses habitants !

Nous devons remercier les services pour la rigueur, le sérieux et la responsabilité dans les choix opérés. Comme dans beaucoup de collectivités locales, un travail important a été réalisé pour contenir les dépenses de fonctionnement et la prudence de mise dans les investissements.

Encore un bémol, rien n’est parfait, le taux de TFPB à 22.10% reste très supérieur à la moyenne nationale de 15.4 % ce qui explique  le choix de ne pas augmenter ce taux d’ici 2021. Si l’embellie se confirme, pourra-t-il être revu à la baisse ?

La fiscalité acquittée par les entreprises, CFE et CVAE  avec +4.5%, ajoute aux bons résultats de l’exercice 2015 qui nous permettront de fixer sereinement les prochaines orientations en début d’année 2017. Je ne saurais trop vous conseiller de tenir compte des résultats  de l’exercice au 31/12/2016 pour une meilleure appréciation au BP 2017….

Un petit rappel de votre discours au CA 2015 nous semble indispensable, là où vous nous alarmiez : «  la question de nos ressources reste angoissante… la réduction des concours de l’état nous posera vite des problèmes insurmontables ».

Nous n’allons pas crier à l’indécence Monsieur le Président mais au moins à l’incompréhension ?

Pourquoi déverser ce catastrophisme, cette angoisse ? Serait-ce une mauvaise appréciation, une vision irréaliste de BP à BP ou bien une volonté de noircir une situation à des fins non avouées ? On peut s’interroger ?

Je parlais d’indécence car les élus que nous sommes sont si souvent confrontés aux budgets des ménages en difficulté qui sollicitent notre aide…C’est là qu’est l’angoisse et le côté insurmontable ! Comment peut-on jouer du catastrophisme avec un excédent de 22 Millions d’euros sur le Fonctionnement, ce n’est pas convenable, Monsieur le Président, aussi par rapport à nos partenaires auxquels vous refusez des demandes de subventions légitimes prétextant des budgets très contraints.

Alors, en cohérence avec notre vote et nos positions lors des BP 2015 et 2016 concernant en fonctionnement les diminutions de postes qui probablement, nous le constatons aujourd’hui, auraient pu être évitées et en investissement le manque d’ambition car autre constat, notre proposition d’abonder de 10M supplémentaires aurait pu être prise en considération pour des dossiers importants comme le SDIS et les Collèges. Le groupe des élus socialistes émettra donc un vote Contre.

Je vous remercie.

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!