Session du 10 décembre 2018 – Intervention d’Edith HEUZE sur le rapport financier – Débat Orientations Budgétaires 2019

Monsieur le Président,

Cher(e)s collègues,

Comment ne pas rapprocher les cris de colère de nos concitoyens qui se battent au quotidien dans des difficultés de vie de plus en plus prégnantes, aux réactions répétées des élus locaux en charge de faire vivre les territoires, contre les décisions centralisatrices et aveugles du gouvernement !

Nous partageons bien ensemble ce manque de considération et de mépris d’un pouvoir replié sur Paris.

Pourtant, entendre les demandes de nos concitoyens, qui veulent simplement vivre dignement du travail, permettrait à tous de participer à la vie économique du Pays.

Nul doute que cette reconnaissance faciliterait pour nous la gestion de nos collectivités locales.

Certains responsables au plus haut de l’Etat semblent enfin découvrir la vraie vie, celle des gens qui tombent dans la pauvreté et celles des élus locaux qui jettent l’éponge faute de moyens pour subvenir aux besoins des populations.

Nos CCAS n’ont jamais autant été sollicités et n’arrivent plus à faire face aux situations ; les communes elles-mêmes vivent la baisse des dotations depuis plusieurs années et ne peuvent plus abonder les budgets de leurs CCAS…

C’est dans ce contexte de chaos et de forte inquiétude que nous abordons le débat sur les orientations budgétaires 2019.

Malgré un désengagement de plus en plus fort de l’Etat, les rentrées financières de notre département, s’avèrent finalement satisfaisantes, quoi qu’en disent les « oiseaux de mauvaise augure ».

Comme nous l’avions analysé, Monsieur le Président…..

Nous devons aussi saluer le travail de nos professionnels qui se sont investis avec compétence et efficacité.

Ainsi, les résultats permettraient pour 2019 de réaliser un budget équilibré globalement à 759,3 M€ en augmentation de 3,7%. Vous prévoyez une évolution des dépenses de fonctionnement de + 1,3% pour des recettes orientées à + 2,7%. L’épargne enregistrerait une augmentation de + 17% ainsi que le niveau d’investissement avec +20%. Nous avons pris note de votre proposition d’abonder de 62M€ le plan pluriannuel d’investissement 2016-2021.

La plupart des postes en fonctionnement sont proposés en stabilité avec des charges du personnel qui restent dans les 1,2% imposés.

En revanche, les postes d’investissement sont en augmentation notamment l’AP de modernisation du réseau routier ainsi que le plan pluriannuel d’investissement du SDIS.

Pour notre groupe, d’autres choix politiques et donc financiers sont possibles.

En effet, nous ne partageons pas vos analyses sur certaines orientations budgétaires et nous en ferons la démonstration, en responsabilité, lors de notre contribution aux débats dans le cadre du BP 2019.

Pour ces motifs, le groupe des élus socialistes a décidé de voter contre le rapport présenté.

En vous remerciant.

 

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!