Session budgétaire fév. 2018 – Vœu d’A. CASINI sur le glyphosate

Vœu déposé au nom du Groupe Socialiste

Conformément à l’article 63 du règlement intérieur du Conseil Départemental du Calvados

Par Antoine CASINI, Conseiller départemental du canton de Caen 3

2021 : Fin de l’utilisation du glyphosate par les agriculteurs calvadosiens !

Année après année, études après études, nos concitoyens constatent une évolution alarmante de l’état environnemental de notre planète et les effets sur la santé humaine d’une agriculture employant de plus en plus de pesticides.

Parmi les substances connues, le glyphosate, élément actif présent dans de très nombreux pesticides, est le produit le plus utilisé.

Depuis 2 ans, la commission européenne cherche à renouveler son autorisation.

Les  éléments du débat sont connus. Une substance active que  l’OMS classifie comme « cancérogène probable », des produits formulés utilisés sans évaluation par les agences publiques. Et une entreprise suspectée de corruption.

Pour ces motifs, en France, les pesticides à base de glyphosate  ont été retirés de la vente aux collectivités françaises depuis le 1er janvier de cette année. Ils le seront le 1er janvier 2019 pour les particuliers.

Malgré ces éléments et le rejet de l’opinion publique, l’Union européenne a néanmoins décidé le 27 novembre dernier de renouveler une nouvelle fois l’autorisation du glyphosate.

Dans une réaction largement médiatisée, le Président de la république a aussitôt réaffirmé l’opposition de la France et a fixé les termes de la politique du gouvernement.

« J’ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l’utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans. »

Le 20 novembre et le 11 décembre derniers, le Conseil départemental du Calvados s’était déjà saisi du sujet débattu.

Au regard de l’actualité, des déclarations et de l’urgence de la situation, notre collectivité doit acter dans les faits les intentions du Président de la république et s’engager dans la sortie de la dépendance au glyphosate de son agriculture.

 

 

 

 

 

 

 

 

A cet effet, l’Assemblée départementale du Calvados déclare que ses aides agricoles seront subordonnées à partir du 1er janvier 2021 à une déclaration préalable d’inutilisation du glyphosate par leurs bénéficiaires.

 

Par cette décision, les élus déclarent prioritaire la santé de leurs concitoyens, apportent leur soutien à une agriculture de qualité, et invitent les autres collectivités françaises à prendre des mesures similaires.

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!