Session budgétaire fév. 2017 – Intervention de Bertrand HAVARD sur le rucher départemental

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

Ce rapport propose diverses actions qui vont dans le sens d’une préservation de notre patrimoine naturel et de la sensibilisation du public.

Dans ce cadre, nous avons, en 2012 inauguré le rucher départemental de l’abeille noire pour permettre la préservation de cette espèce originelle de notre région, parfaitement adaptée à notre climat.

Cette année a été une année particulièrement terrible pour nos avettes puisque les conditions météorologiques et une infestation par la loque américaine ont dévasté le cheptel du rucher départemental. Comme un arrêté préfectoral empêchait tout déplacement d’essaims, il n’a pas été possible de repeupler nos ruches de Sallenelles après les avoir désinfectées par le feu. L’activité du rucher départemental s’en est donc trouvé très affaiblie non par manque de motivation des apiculteurs de l’ANC mais simplement parce qu’ils n’avaient plus rien à montrer…

Pour les mêmes raisons, la production de reines d’abeilles noires n’a rien pu donner cette année quand d’autres années plus de 400 reines étaient mises à la disposition des apiculteurs du département.

Depuis 2009, un déclin des populations d’abeilles est reconnu et les raisons en sont multiples. Aux pesticides, à la monoculture, aux maladies et aux virus, s’est ajouté dans notre département récemment le frelon asiatique.

Depuis l’introduction accidentelle du frelon asiatique sur le territoire national en 2004, sa présence progresse de façon très importante. Cet insecte représente une menace pour l’équilibre environnemental en affaiblissant, voire détruisant, les colonies d’abeilles si essentielles à la fonction de pollinisation et au maintien de la biodiversité.

Le caractère invasif et nuisible de cet insecte a été confirmé en 2012 par un arrêté ministériel qui le classe dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie. Ce statut donne aux professionnels et aux collectivités locales la possibilité de faire reconnaître des programmes de lutte contre ce nuisible.

Afin de ne pas laisser à la seule charge des particuliers la lutte contre cette espèce invasive, certains départements ont fait le choix de prendre en charge la destruction des nids de frelons asiatiques.

Dans notre département, certaines communes envisagent de participer à cette lutte.

Notre département qui s’est montré précurseur en créant le rucher départemental de Sallenelles ne pourrait-il pas envisager de mettre en œuvre un plan de lutte contre cet insecte ?

Plus rapport activité ANC

Sachez que pour produire le miel contenu dans ce pot, les abeilles ont dû parcourir plus de 75 000 km et butiner environ deux millions de fleurs qu’elles ont de ce fait fécondées.

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!