Jean LEMARIE sur les orientations budgétaires lors de la session du 19 novembre

M. le Président,
Mes chers collègues,

Par rapport aux orientations budgétaires et à l’option proposée de réduire les autorisations de programme de 10%, je voudrais vous dire qu’il me paraît très regrettable d’avoir appliqué cette réduction aux restructurations des collèges.
Je crois que nous devons faire un effort tout particulier sur ce plan car certains de nos collèges ne sont pas en bon état, je ne vais pas en dresser la liste mais je sais que vous la connaissez. On a le sentiment que certains collèges sont un peu négligés, comme si on spéculait sur leur avenir, ce n’est pas une bonne méthode et je crois, que même certains dans votre majorité en sont conscients, je me souviens à ce sujet des propos sincères d’Henri GIRARD lors de notre dernière discussion budgétaire.
L’éducation doit vraiment être une priorité pour le Département comme elle l’est désormais pour le Gouvernement !

Nous devons rechercher les meilleures conditions de réussite pour nos collégiens, avoir la volonté d’améliorer le niveau scolaire de notre Département qui n’est pas dans les meilleurs, vous le savez.

Il convient de regarder les évolutions démographiques, d’examiner l’attractivité de nos collèges, ce qui peut favoriser la mixité sociale et retravailler les sectorisations (ce point me paraît essentiel)  et à partir de là débattre de l’offre scolaire que nous voulons maintenir sur l’ensemble du Département.
Si ce travail était fait véritablement de façon approfondie, avec une vraie concertation, je suis convaincu que nous pourrions aboutir à une décision qui recueille un consensus.

Au lieu de cela, à partir d’un rapport à qui on peut faire dire ce qu’on veut, on prend le problème de façon sommaire pour décréter qu’il y a encore un collège de trop sur la ville de Caen.

Je pense que ce dossier n’a pas été assez fouillé, M. le Président, évitons de prendre des décisions précipitées : lançons une vraie concertation sur l’ensemble du Département, avec tous les partenaires concernés, avec les élus et ensuite décidons ensemble sereinement ce qu’il convient de faire.

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!