Intervention de Jacky LEHUGEUR sur la DM2 lors de la session du 24 novembre

La DM2 qui nous est proposée aujourd’hui se situe dans la continuité du budget primitif 2014 sinon qu’elle propose un équilibre à environ -6 Millions d’euros par rapport aux prévisions.

Il y a peu de remarques à en faire sinon de méthode car elle est le reflet du fonctionnement de notre institution en 2014 :

  • Certaines commissions se réunissent de moins en moins, d’où l’impression que des décisions sont prises sans concertation
  • A l’inverse la commission d’élaboration du SDACR qui ne s’était pas réunie depuis longtemps passe à marche forcée avec 5 réunions en quelques semaines. Compte-tenu de ce rythme, souhaitons qu’elle ouvre néanmoins la place au dialogue et qu’elle ne soit pas considérée comme une simple chambre d’enregistrement de décisions déjà prises
  • Notre demande de convocation en commissions réunies pour avoir un point d’étape concernant le déploiement de la fibre optique est restée à ce jour sans réponse. Vous nous dites page 23 de ce rapport que la DSP avec TUTOR fonctionne bien mais dans les territoires nous avons des remontées de la part des élus qui sont bien différentes et ceux-ci nous interrogent sur les retards qui s’accumulent.

Quand aurons-nous cette réunion plusieurs fois demandée ?

  • Dans le cadre des économies à réaliser, vous nous présentez en commission des Finances, la possibilité de vendre le restaurant inter-administratif comme ne présentant pas de problème alors que nous apprenons quelques jours plus tard qu’un bail de 9 ans vient d’être reconduit avec l’exploitant.
  • S’il faut faire des efforts en réduisant les coûts, nous n’avons à cette DM2 aucun élément d’analyse sur ce qui apparaissait lors du vote du budget primitif, à savoir que les coûts induits de fonctionnement de certaines politiques du département étaient parfois équivalentes voire supérieures à la politique elle-même.
  • D’autre part, combien de temps les contribuables calvadosiens vont-ils supporter le coût des places dans les ports à la place des usagers de loisir

Tous ces exemples sont autant d’illustrations d’un dysfonctionnement de notre assemblée c’est pourquoi nous vous demandons de redonner leur place aux commissions dans un esprit d’échange et de transparence.

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!