Discours liminaire de Gilles DETERVILLE à la session du 19 juin 2015

Monsieur le Président, cher(e)s collègues,

Le printemps s’achève et nous pouvons nous poser la question suivante : le Président du Conseil Départemental a-t-il eu le temps de s’occuper des dossiers de notre collectivité, vu le temps qu’il a pris à polémiquer depuis 2 mois sur le choix de la capitale de la future grande Normandie ?

Car enfin, qu’a-t-on entendu, qu’a-t-on lu toutes ces dernières semaines à ce propos ?

Pendant que les responsables des deux régions normandes travaillent à la construction de notre nouvelle NORMANDIE en mettant en avant ce qui rassemble dans l’intérêt supérieur de tous les normands, vous n’avez eu cesse de diviser, de rabaisser le débat sur un point unique et devenu obsessionnel chez vous : le choix de la capitale normande.

Le ministre de l’Intérieur a eu raison de comparer votre approche de cette question à une sorte d’INTERVILLES, jeu sympathique mais daté, convenons-en, et pas digne des enjeux réels pour notre région.

Je m’excuse de le dire comme je le pense mais votre approche de ce sujet est plutôt « archaïque». Nous vivons Monsieur le Président depuis 15 ans au 21ème siècle, et vous gardez une vision de type 19 ème siècle.

Le centralisme national, c’est fini, grâce à François Mitterrand et Pierre Mauroy.

Ce n’est assurément dans les intentions du gouvernement d’y substituer un centralisme régional.

La vision du gouvernement et des Présidents de nos conseils régionaux normands est la bonne : il ne faut surtout pas opposer CAEN et ROUEN, ni concentrer les centres de décisions et les directions administratives sur la même ville.

Une telle option serait contre-productive et ne placerait pas la Normandie dans les meilleures conditions de réussite.

Le calendrier que vous feignez d’ignorer est pourtant clair : 2015 c’est le choix du chef-lieu régional et en 2016 le nouveau Conseil Régional de Normandie se prononcera sur le choix du siège du Conseil Régional.

Les trois principes qui guident la répartition des fonctions ETAT / REGION sont les suivants : Equilibre, Proximité et Efficacité.

Puisque que le chef-lieu Préfecture sera situé à Rouen, de grandes directions de l’Etat doivent être à Caen et le Conseil Régional doit être à CAEN avec bi-localisation des directions du Conseil Régional de Normandie.

Votre vision de l’équilibre est erronée car pour vous si l’Etat est à Rouen, la Région est à Caen ce qui impliquerait que chaque ville accepte de se départir des services de l’Etat pour Caen ou des services de la Région pour Rouen.

Aucune de ces deux villes ne peut l’accepter et c’est effectivement inacceptable.

Notre vision de l’équilibre est tout autre : il faut des services de l’Etat à Rouen et à Caen et des services de la Région à Caen et à Rouen afin que chaque citoyen reste proche de l’Etat et de la Région.

Au final, et vous l’aurez compris, pour nous la question fondamentale, ce n’est pas ROUEN ou CAEN mais bien CAEN et ROUEN.

Dans cette affaire il faut prendre plus de hauteur de vue que vous n’en avez fait montre depuis 3 mois.

Construire la Grande NORMANDIE ne se réduit pas à opposer ROUEN et CAEN car il existe d’autres agglomérations qui comptent dans notre région, notamment LE HAVRE et CHERBOURG qui se réorganise intelligemment autour d’une commune nouvelle.

Le ministre de l’Intérieur et j’espère que votre représentant à la réunion à laquelle vous n’avez pas participé vous a fidèlement retranscris ses propos, a été particulièrement clair : il s’est engagé à une répartition équilibrée des administrations de l’Etat.

La future Région normande, à son tour dans les choix des répartitions de ses propres administrations, devra conforter ce choix d’équilibre.

La réforme de l’Etat est engagée autour de deux démarches cohérentes : la revue des missions avec distinction des missions de niveau national et de niveau territorial et la chartre de déconcentration.

Le renforcement de l’administration territoriale de l’Etat (en réalité départemental) est d’autant plus indispensable que nous serons en présence de plus grandes régions géographiques.

Le point fort dans ce cadre étant les Maisons de Services Publics (les points INFO 14 pourront y jouer un rôle très utile)

Au-delà des postures politiciennes des uns et de certains autres, la logique et la raison l’emporteront, j’en suis convaincu.

Nos successeurs jugeront sévèrement ceux qui ont joué les diviseurs alors qu’il faut plus que jamais unir nos forces au service de tous les Normands.

J’en viens maintenant aux dossiers propres du Conseil Départemental : deux sont plus particulièrement importants lors de cette session, il s’agit du Compte Administratif 2014 a propos duquel notre collègue Edith GUILLOT indiquera les raisons de notre opposition et les nouveaux règlements départementaux d’aide sociale qui ont suscité bien des débats et des controverses depuis 18 mois.

Mais je souhaite aussi et pour finir évoquer deux dossiers qui ont fait l’actualité de notre département ces deux derniers mois : l’avenir de la caserne CANADA en centre ville de CAEN et ce que je vais qualifier de maladresses sur la gestion de l’accueil de mineurs isolé étrangers.

Le point commun, Monsieur le Président, de ces dossiers, c’est bien le manque de concertation avec nos partenaires.

Je pense que vous pourriez vous éviter bien des désagréments si vous preniez le temps et le soin de respecter davantage nos partenaires.

Cela ne veut pas dire évidemment que ces partenaires ont ou auront toujours raison vis à vis du Conseil Départemental mais cela signifiera assurément que le Conseil Départemental n’a pas toujours raison vis à vis de nos partenaires.

Nous sommes encore au début d’un nouveau mandat, c’est maintenant que doivent se mettre en place de meilleurs méthodes de gouvernance.

 Vous pouvez continuer de considérer que cette question est secondaire, nous sommes convaincus au contraire que l’on ne gère plus une grande collectivité comme autrefois et que mettre en œuvre une forme de démocratie plus participative est bien ce qu’attendent aussi de nous nos concitoyens.

Je vous remercie.

 

 

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!