BP 2016 – Intervention Bertrand HAVARD sur l’Institut Européen des Jardins et des Paysages

M. le Président, Chers Collègues,

Membre du CA de cet institut, j’en suis ses travaux depuis le renouvellement de notre assemblée.

Si je dois reconnaître l’intérêt de l’objet de cet institut présidé par Didier WIRTH et situé dans notre château de Bénouville même s’il reste un projet relativement élitiste, je pense que ce projet est arrivé au mauvais moment pour être valide. Nos finances sont tendues, le mécénat ne fonctionne pas. A moins d’espérer que la nouvelle majorité régionale et son nouveau DGS qui en est l’instigateur d’origine ne décide de participer à son financement. L’Europe, qui pourtant est bien visée par l’intitulé aidera-t-elle financièrement l’entreprise ?

J’attire l’attention de tous les élus sur le fait que le budget présenté lors du dernier CA n’était pas réaliste puisque la contribution versée à la MRSH était jugée insuffisante pour le travail à accomplir.

D’autre part, il a été acté le fait de se séparer du directeur scientifique, lequel a d’ailleurs été remercié en séance en sa présence, ce que je n’admets pas. Comment envisager la montée en charge d’un tel projet sans un directeur scientifique à sa tête à plein temps ?

Pour toutes ces raisons, je ne vois pas comment nous pouvons continuer à soutenir financièrement ce projet à cette hauteur et je demande, à moins que la situation n’ait évolué récemment et que d’autres financeurs soient entrés dans la boucle, que nous nous retirions progressivement du financement de l’Institut en veillant au sort des deux personnes en poste encore aujourd’hui.

Archives
Abonnez-vous!

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!